Boisson de l’effort, pourquoi faut-il vous en passer

Bleues, rouges, oranges…vu connaissez forcément ces boissons avec leurs couleurs inhabituelles. Destinées à vous donner un coup de fouet durant l’entraînement, ces « potions » de l’effort sont-elles adaptées à votre pratiques? N’est-ce pas contre productif d’en prendre surtout si l’objectif est la perte de poids? Essayons d’y voir plus clair.

 

A quoi servent les boissons de l’effort?

Comme son nom l’indique, les boissons de l’effort sont utiles lorsque vous faites une activité physique. Elles vous fournissent de l’énergie sous forme de sucre. Vous y trouverez également du sodium pour une meilleure assimilation et hydratation, des antioxydants, des BCAA, des vitamines…

Vous pourrez trouver une multitude de marques vendant ce genre de boisson, beaucoup avec une couleur tout à fait normale 😉 , mais attention car toutes ne se valent pas et seule une lecture minutieuse des étiquettes pourra vous guider dans votre choix.

Notez aussi que vous pourrez trouvez plusieurs recettes « maison » sur internet. Si vous optez pour cette catégorie, prenez le soin de tester le breuvage avant une sortie importante car le dosage peut être approximatif et ne pas avoir l’efficacité escomptée.

 

Vraiment utile?

A cette question je vous répondrai…oui et non 🙂

Oui, elles sont nécessaires si vous faites un effort intense (au-delà des 85% de votre intensité max) ou si vous dépassez l’heure d’entraînement. En effet, l’organisme ne dispose que de 90 minutes ( plus, si votre activité est peu intense) de réserve de sucre (glycogène) directement présent dans les cellules musculaires et hépatiques. Si votre effort se prolonge au-delà de cette limite et que vous n’apportez aucune source d’énergie à votre organisme, vous aurez de grandes chances de voir le niveau de vos performances chuter. Imaginez un marathonien ne buvant que de l’eau sans prendre la moindre source d’énergie, pensez-vous que le chrono serait le même?

 

Non, elles ne seront pas utiles si votre effort est modéré ( ne dépassant les 70% de votre intensité max) ou si votre entraînement ne va pas au-delà de l’heure. Car, si vous avez une alimentation équilibrée, vos réserves d’énergie auront été reconstituées lors de votre dernier repas (si vous ne l’avez pas sauté 😉 ). Sans compter que lorsque l’intensité de votre travail n’est pas élevé, votre corps n’étant pas  »bousculé », celui-ci va aussi se servir de vos réserves de graisse (réservoir illimité) pour y puiser l’énergie dont il a besoin. SAUF…si durant votre effort, vous buvez une boisson contenant du sucre ;-). Eh oui! Pourquoi faire l’effort d’aller puiser dans vos réserves de graisse alors que vous apportez à votre corps de l’énergie sur un plateau.

 

2 façons de voir les choses si vous voulez perdre du poids:

La premiere serait de se dire que des calories sont des calories et qu’il faut donc supprimer les boissons de l’effort car c’est toujours du sucre en plus et une occasion supplémentaire pour votre corps de le stocker sous forme de graisse si il n’en a pas l’utilité. Et comme nous l’avons vu plus haut, pour un entraînement à intensité modéré pas besoin de tout cela.

« Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas » Lao-Tseu

En vous passant de sucre, vous ferez un premier pas vers une bonne habitude…celle de ne boire que de l’eau 😉 et peut-être que celle-ci s’étendra à votre quotidien. Même si nous pouvons penser que ce geste est anodin, il aura un impact non négligeable si vous voulez perdre du poids et encore plus sur votre santé à long terme.

Epuisement

La deuxième serait de se dire que certes, nous allons absorber des calories en plus mais si ces boissons nous permettent de fournir plus d’efforts, d’enchaîner les exercices en maintenant un rythme plus important, où est le mal?

Pour rappel, les entraînements fractionnés à haute intensité vous permettent une efficacité accrue si votre objectif est de dépenser des calories. Par contre cela demande d’avoir un minimum de condition physique et ce type d’effort est très coûteux en énergie.

 

Au final, on en prend ou on n’en prend pas?

Si vous faites des efforts d’endurance avec des sorties de plus d’une heure alors ne vous posez pas la question, la réponse sera oui. Par contre si ce n’est pas le cas, cela sera à vous d’évaluer avec lucidité l’intensité de votre séance pour voir si ce choix s’impose.

Quoi qu’il en soit, l’eau reste un allié durant l’effort et il serait dommage de s’en priver sous prétexte que des marques, très habiles en marketing, vous suggèrent que vous ne pouvez pas faire un meilleur choix que d’acheter leurs boissons de l’effort.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0
  Articles similaires
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire