Sport et pollution

On entend souvent dire « le sport c’est la santé » mais est-ce toujours le cas? Quand est-il en cas de pollution? Quel comportement adopter? Voyons ensemble quelques éléments de réponse.

Le sport c’est la santé, ne rien faire c’est la conserver!

Non le sport ce n’est pas la santé. Du moins, pas toujours!!! Il vous suffit de mettre les pieds dans une salle de musculation, de regarder certaines personnes forcer comme des ânes avec aucune technique, pour vous rendre compte que des fois il serait préférable de ne pas faire de sport afin de mieux vieillir 🙂 .

Même chose en cas de pollution. Ne vaut-il pas mieux s’abstenir de faire du « cardio » en extérieur quand la qualité de l’air n’est pas bonne plutôt que de faire coûte que coûte la séance que nous avions programmée?

 

Surveillé la qualité de l’air!

Il est dorénavant possible de connaître la qualité de l’air que vous respirez. En effet, le ministère de l’environnent à en autres comme mission d’informer les citoyens sur la qualité de l’air ambiant qu’ils respirent afin que celui-ci ne nuise pas à leur santé. Pour l’aider dans cette tâche, le ministère fait appel à des organismes agrées (http://www.atmo-france.org/fr/) charger de surveiller la qualité de l’air, et ce, dans chaque région.

Vous pouvez donc, avant de faire un effort d’endurance en extérieur, vous rendre sur le site de votre région et taper le nom de votre ville pour savoir si cela est une bonne ou mauvaise idée de faire du sport ce jour, Cela pourrait vous évitez quelques désagréments sur le long terme.

 

 

Transpirez!!!

Par pitié, ne me dites pas qu’il faut bien mourir de quelque chose!!! Oui la pollution fait partie de notre quotidien et oui il n’est pas possible d’y échapper complètement mais il est possible de limiter la « casse »! Vous pouvez par exemple vous imposer de faire du cardio au moins 2 fois par semaine afin de transpirer et aider ainsi votre organisme à évacuer tous les polluants et toxines dont il n’arrive pas à ce débarrasser en temps normal (bon ok, pour les moins courageux il reste l’option du sauna afin de transpirer un maximum sans effort 😉 ).

L’alimentation à également un énorme rôle à jouer puisqu’en choisissant judicieusement vos aliments, vous pourrez booster vos défenses immunitaires et aider ainsi votre corps à lutter contre les agressions extérieures.

Et oui encore ces satanés les fruits et légumes 😉

Effectivement, ce sont encore et toujours les fruits et légumes qui vont venir à votre secours en vous apportant des antioxydants capables, semblerait-il, de lutter contre les particules fines et autres polluants. Plus ce que vous mangerez aura de la couleur et plus il contiendra des antioxydants.

Si le sujet vous intéresse, je ne peux que vous encourager à acheter le livre du Dr Curtay « Le guide familial des aliments soigneurs » qui vous expliquera précisément le rôle de chaque aliment et lesquels choisir afin de lutter contre les agressions de la vie moderne.

 cliquez sur l’image pour vous procurer le livre

 

Une petite mèche de cheveux?

Pour les personnes soucieuses de leur santé,  Il est maintenant possible de savoir à quels polluants vous êtes exposé au quotidien. En effet, des sociétés  comme Kudzuscience (www.kudzuscience.com) vous permettent de connaître avec exactitude quels pesticides, perturbateurs endocriniens, métaux lourds… sont présent dans votre organisme et menacent votre santé. Une simple mèche de cheveux suffit pour faire le bilan. Comptez entre 129€ et 249€ l’analyse suivant la demande (si vous trouvez le prix excessif regardez dans vos tiroirs et placards les bêtises que nous sommes capables d’acheter 🙂 ). Il vous est même possible de commander des kits pour connaître la qualité de l’air intérieur de votre logement, qui peut s’avérer bien plus pollué que l’air que nous respirons en extérieur.

 

En conclusion:

Même si nous subissons tous la pollution, il est possible de limiter son impact sur notre organisme en adoptant des réflexes simples comme contrôler la qualité de l’air avant une épreuve sportive en extérieur. Il peut être également intéressant de connaître quels polluants nous avons dans l’organisme pour ensuite les combattre notamment grâce à notre alimentation qui s’avère être un allier de taille dans cette lutte.

Pour finir, n’oublions pas que nous sommes les victimes mais aussi la cause de cette pollution et qu’avec des gestes simples, faciles à mettre en place (comme s’habiller chaudement l’hiver plutôt que de laisser nos moteurs allumés plusieurs minutes, préférer la marche à la voiture quand cela est possible…) nous pouvons limiter notre impact négatif sur l’environnement.

Il n’y a plus cas!!! 😉

Doit-on faire du sport quand il y a de la pollution dans l'air?

0
  Articles similaires
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire