Exercices grand écart: Préservez-vous!

Regardez cette vidéo pour découvrir quelles précautions vous devez prendre afin de vous préserver lorsque vous faites vos exercices de grand écart.

Transcription vidéo:

Salut à tous!

Aujourd’hui nous continuons notre série sur les étirements en parlant du grand écart.

Si vous n’avez pas vu la première vidéo sur les déséquilibres musculaires, vous pouvez toujours vous rattraper en cliquant sur le lien juste en haut à droite.

Si vous faites de la gym, du yoga, des arts martiaux ou toutes autres disciplines qui demande d’avoir un certain niveau de souplesse, je suis sûr que vous ne rester pas insensible face à une personne qui fait le grand écart surtout si vous ne faites pas encore vous-même.

Pour réussir cet exercice qui symbolise la souplesse par excellence, il vous faudra non seulement un travail très régulier mais aussi progressif pour mettre toutes les chances de votre côté et pour ne pas risquer la blessure.

Il existe deux types de grand écart: le latéral et le facial.

Pour le grand écart latéral, qui consiste à placer une jambe devant vous et l’autre derrière, il vous faudra surtout avoir une bonne souplesse au niveau de l’arrière des cuisses mais également au niveau des fléchisseurs de hanche, que vous connaissez maintenant très bien.

Pour le grand écart facial, qui consiste cette fois à avoir les pieds sur le côté, il vous faudra non seulement avoir une très bonne souplesse au niveau des adducteurs, donc au niveau des muscles situés à l’intérieur de la cuisse, mais également aucune limitation au niveau osseux.

En effet, le col de vos fémur est court ou si ils forment avec le reste de l’os un angle plus ou moins ouvert, le grand trochanter qui est au sommet de votre fémur va rentrer en butée assez rapidement contre votre hanche. Ce qui va forcément limiter l’amplitude mais ce qui risque de vous causer quelques soucis si vous forcez le passage de façon répétée.

Pour éviter ce genre de problème, vous devez à chaque fois que vous faites un grand écart facial, orienter les pieds vers l’extérieur, c’est à dire faire une rotation externe. De cette façon  le grand trochanter ne sera plus en contact avec la hanche. Donc à chaque fois que vous faites le grand écart facial, vous devez en gros prendre appui sur vos talons et avoir les pieds pointant en direction du ciel.

N’oubliez pas que lorsque vous faites des étirements vous devez systématiquement être à l’écoute de votre corps, si vous sentez qu’il y a une limitation au niveau osseux c’est peut-être que l’exercice ne convient pas à votre morphologie ou que votre technique n’est pas appropriée donc dans ces cas là, prenez un peu de recule pour analyser le mouvement avant de vous faire plus de mal que de bien.

Si vous cherchez des résultats immédiats, vous êtes sûr que malheureusement avec les étirements vous allez vous blesser assez rapidement.

Si vous pensez que cette vidéo peut servir à quelqu’un, n’hésitez pas à partager! Je vous laissez comme d’habitude mettre un commentaire juste en-dessous et je vous dis à très vite pour une autre vidéo.

 

 

 

0
  Articles similaires
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire