Entraînement en extérieur (outdoor) ou comment ne pas tout gâcher

Vous vous entraînez dur depuis des mois et des mois (peut-être depuis les bonnes résolutions de janvier 😉 ) et vous êtes peut-être sur le point de tout gâcher à cause d’un manque de motivation qui se fait de plus en plus grand chaque jour.

Pour vous évitez d’en arriver là, je vais vous expliquer dans cet article, comment un petit changement peut avoir un impact positif sur votre motivation et donc sur vos résultats.

 

Un travail sérieux et régulier depuis quelques mois

Vous vous êtes mis au sport depuis quelques mois, voire un peu plus, mais à chaque fois qu’arrive le milieu du printemps, le début de l’été, c’est le même problème…la motivation flanche et tous les efforts que vous avez fait jusque là, les résultats que vous avez réussi à atteindre, s’envolent petit à petit car le plaisir n’est plus au rendez-vous et que d’autres choses, vous faisant plus envie, se présentent à vous.

Il faut dire que vous avez eu du mérite! Vous avez affronter la circulation et les bouchons pour ne pas louper vos séances hebdomadaires. Quand vous arriviez à la salle de sport aux heures de pointe, que vos appareils fétichent étaient occupés, vous patientiez ou faisiez autre chose même si cela était à contre cœur. Peut-être avez-vous même accepté de côtoyer des personnes avec qui vous aviez moins d’affinité.

Même si le démarrage était souvent compliqué, la satisfaction du devoir accompli de la fin de séance était plaisante. Cette sensation physique et cette fierté une fois que tout s’arrête et que l’on prend conscience que l’on a réussi, que l’on s’est fait souffrance pour venir s’entraîner mais que l’objectif du jour est attend et que maintenant, le repos et la détente nous tendent les bras.

 

Les beaux jours sont là…problème!!!

Pourquoi arrivons-nous à  nous motiver début janvier quand le temps n’est pas top top et qu’une fois que les beaux jours sont là, tout s’écroule? Pourquoi sommes-nous capables d’affronter le froid, la neige et les journées courtes de l’hiver et abandonnons-nous tout une fois que les journées sont longues, chaudes et ensoleillées?

Bon ok, vous allez me dire que les soirées décontractées en mode barbecue et eau ( 😉 ) avec les potes, peuvent difficilement être réalisables avec 20 cm de neige à l’extérieur.

Mais le problème n’est pas là!!! Le problème c’est que vous faites toujours la même chose, au même endroit et que forcément, arrivé un moment, le ras-le-bol s’installe.

 

Prenez l’air !!!

 

Si vous aimez tant faire l’école buissonnière plutôt que d’aller à la salle de sport, pourquoi ne feriez-vous pas votre séance en extérieur? Par exemple, autours d’un stade, près d’un lac ou d’un complexe sportif…

Il fait beau? Alors profitez du soleil!!! Cela est encore plus vrai lorsque l’on habite dans une région où ce dernier se fait rare (non, je ne suis pas en train de dire qu’en Haute-Savoie il fait gris tout le temps 😛 ).

Le fait de s’entraîner à l’extérieur vous fera avant tout du bien à la tête!!! Car, même si vous faites les mêmes exercices, l’environnement ayant changé, vous prendrez plus de plaisir, vous casserez cette routine, cette monotonie qui vous suit depuis des semaines.

 

Quels sont les avantages à s’entraîner dehors?

  • Plus besoin d’avoir votre carte de pointage (souvent introuvable au fond du sac ou oubliée à la maison 😉 ).
  • fini les personnes qui gémissent quand elles poussent une barre et les démarches de cow-boy.
  • Plus le stress d’arriver en retard à son cours collectif et de se retrouver tout derrière à ne rien voir.
  • Vous allez même pouvoir rencontrer des personnes d’autres disciplines sportives et tester d’autres sports.

Quels exercices faire?

Il n’y a pas de réponse à cette question dans la mesure où tout est réalisable. Cela va plutôt dépendre de votre objectif, de vos envies.

Certains ne trouveront pas l’idée bonne dans la mesure où nous n’avons pas autant de matériel à disposition que lorsque nous sommes en salle de musculation. Oui certes, mais vous allez pouvoir remédier à cela en utilisant par exemple  des sangles de suspension type trx® qui vous permettront de travailler le corps dans sa globalité, générant des tensions suffisamment importantes pour vous permettre de progresser. Vous pouvez opter également pour un kettlebell (réglable?) car il est facile à transporter (ou à ranger dans le coffre de votre voiture 😉 ) et vous donne accès à de nombreux possibilités d’exercices. Si vous n’avez pas de matériel cela sera une opportunité pour faire des exercices aux poids de corps.

Les erreurs à ne pas commettre:

Maintenant que vous avez fait le bon choix et décidé de combattre la routine en allant voir ce qu’il se passait dehors, voici quelques conseils:

Le premier serait, si vous vous entraînez autours d’une piste d’athlétisme ou d’un stade de foot, de ne pas faire des tours et des tours de terrain. En effet, si vous quittez votre tapis de course adoré pour vous retrouvez à courir inlassablement autours d’un stade, telle une souris dans sa roue, alors votre motivation va vite disparaître. Préférez le travail fractionné qui consistera à alterner une phase de travail soutenu avec une phase de récupération (je ne vais pas ici rentrer dans des termes techniques qui peuvent effrayer comme la VMA, Le travail au seuil, l’aérobie lactique…). En faisant ce type de séance, non seulement vous améliorez votre vitesse de course mais vous dépenserez plus de calories car votre corps consommera encore de l’énergie même une fois l’effort terminé. Ce type d’entraînement demande quand même un minimum de condition physique donc si vous n’en êtes pas là, préférez alterner la marche rapide avec le footing.

Partez avec une idée de votre séance du jour sous peine de ne pas faire grand chose ;-). Effectivement, le fait de savoir ce que l’on va faire (même si cela n’est pas très précis) vous évitera de trouver un prétexte pour ne rien faire ou de passer trop de temps sur un entraînement.

Et pour le moi, LE CONSEIL LE PLUS IMPORTANTSachez vous couper de l’activité que vous faites déjà toute l’année!!! Pourquoi voyez-vous, lors des préparations d’équipes nationales ou de clubs professionnels, des footballeurs faire par exemple du vélo ou bien d’autres activités? Car en plus de travailler des qualités transversales comme par exemple l’endurance en faisant une activité « cardio », en ne touchant pas à votre activité de prédilection vous récupérez de l’envie, vous créez un manque (c’est un peu comme lorsque vous voyez votre belle-mère tous les dimanches et que pendant quelque temps vous ne la voyez plus 😀 ).

Cherchez dans les exercices d’autres disciplines, ceux qui  travaillent des qualités transversales et vous permettront de progresser dans l’objectif que vous vous êtes fixé. Exemple, si vous voulez de grosses fesses musclées, faites du sprint de temps en temps pour changer des squats, fentes et autres exercices habituels.

 

Bonus:

Vous l’aurez compris, ne réduisez pas à néant tous les efforts que vous avez durement acquis en baissant les bras aujourd’hui. Faites des séances plus courtes ou faites-en moins dans la semaine mais ne perdez pas le contact avec le sport sous peine de le regretter plus tard. Et surtout changez de cadre pour remplir votre réservoir d’envie. 

Faites un entraînement en extérieur, soit tôt le matin avant qu’il ne fasse trop chaud, soit en toute fin d’après-midi et revenez nous dire, dans les commentaires, quel plaisir vous avez pris.

En bonus, parce que vous avez eu le courage de lire l’article dans son intégralité, voici une vidéo d’une séance assez générale vous montrant quelques possibilités d’exercices. Envoyez-la à la personne que vous jugez en avoir le plus besoin, elle vous en remerciera et moi aussi 😉

 

 

0
  Articles similaires
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire