3 moyens de dépenser plus de calories sur vos mouvements

Vous faites tous les exercices qu’il faut pour avoir des résultats, vous vous entraînez même de façon  régulière ( 😉 ), mais vous n’en voyez pas forcément les résultats. En plus la routine commence à s’installer et ce n’est jamais bon signe.

Je vais vous expliquer comment, en changeant votre façon de voir les exercices, vous allez pouvoir dépenser plus de calories et prendre plus de plaisir.

 

La régularité mais pas que!

Un des secrets pour progresser, et ce dans n’importe quel domaine, sera d’être régulier. En faire un peu tout temps, sera la condition pour avoir des résultats et réussir. Mais être régulier à faire inlassablement la même chose, malheureusement, ne vous fera avancer qu’à pas de fourmi (aussi honorables soient-ils).

Il y a plusieurs raison qui expliquent pourquoi nous exécutons souvent les mêmes exercices:

  • Nous pratiquons les mouvements que nous maîtrisons le plus et que nous arrivons à ressentir parfaitement
  • On ne pense pas à faire autre chose, on reste naturellement dans notre zone de confort.
  • On ne connaît pas d’autre exercices ou avons peur de mal les exécuter.
  • Une blessure nous empêche de faire quelque chose de différent.

 

Quelles solutions?

Maintenant que nous avons vu pourquoi nous pouvions faire machinalement toujours les mêmes exercices, voyons 3 stratégies pour vous aider à vous booster:

 

1.Intéressez-vous aux options.

Lorsque je coache une personne (ou un groupe) et que je ne connais pas du tout son niveau de pratique sportive (même si on questionne les personnes avant la pratique,il arrive souvent qu’il y ait un décalage entre ce que pense pouvoir faire la personne et la réalité), je commence par donner un exercice de niveau intermédiaire. Ensuite, 3 choses peuvent se passer: Soit la difficulté de l’exercice est adaptée et donc nous ne changeons rien, soit l’exercice est trop dur et je propose une option facile, ou soit l’exercice est trop simple au quel cas, je propose une option plus difficile.

Donc pour en revenir à vous, lorsque vous faites un exercice depuis fort fort longtemps (;-) ), posez-vous la question de savoir quelle est l’option juste au-dessus de la votre, la petite marche supplémentaire qui va transformer  un exercice où vous êtes à l’aise en un exercice où ce sera moins la rigolade (attention, je n’ai pas dit INSURMONTABLE) . De cette manière, non seulement vous améliorerez vos compétences et palette techniques mais aussi, et surtout, vous donnerez un gros coup de pied aux fesses à votre corps en lui faisant comprendre que le temps où celui-ci se mettait en mode « éco » est révolu!!!

Ne négligeons pas non plus l’aspect psychologique! A votre avis, quelles conséquences le fait d’apprendre quelque chose de nouveau pourrait-il avoir comme impact sur votre motivation, entraînement et vos résultats? Je vous laisse le soin de répondre à cette question 😉 .

 

Exemples d’évolution:

En guise d’exemple, voici une courte vidéo que je vous conseille de regarder pour bien comprendre le principe d’ options.

Comme vous pouvez le voir dans cette vidéo, le fait de rajouter par exemple une impulsion lorsque vous faites vos squats, vous demandera une dépense énergétique plus importante. Rappelons ici une chose évidente…Energie = Calories

 

Les paramètres sur lesquels vous pouvez intervenir:

  • Le 1er facteur sur lequel nous allons pouvoir jouer est l’exercice en lui même. Par exemple, le squat peut se transformer en squat sauté (squat jump, comme sur la vidéo ci-dessus) peut se faire sur une jambe (pistol squat)…Faites évoluer le mouvement une fois que le 1er niveau de pratique est maîtrisé.
  • Utiliser du matériel comme des sangles de suspension, des kettlebell, des haltères et poids, des élastiques… afin de rajouter une tension supplémentaire et ainsi booster votre organisme.
  • Augmentez le rythme pour que la pratique soit plus soutenue, vous solliciterez ainsi d’avantage votre endurance. Par exemple, la méthode Tabata joue sur ce principe. On exécute un mouvement dans un rythme plus élevé que d’habitude afin d’avoir une dépense énergétique plus grande.
  • Vous pouvez jouer également sur les classiques temps de récupération, amplitude, nombre de répétitions…j’en passe et des meilleurs.

 

2. Optez pour des exercices exigeants énergétiquement.

Si vous ne pouvez pas (ou ne voulez pas) complexifier votre mouvement et voulez le garder inchangé, essayez de voir si celui-ci fait parti d’un enchaînement. Je m’explique! Prenons un mouvement que tout le monde connait, j’ai nommé…une pompes. Si vous la combinée à un saut en extension (ou à un squat, si vous débutez), le mouvement devient un  »burpee » et l’intensité n’a plus rien à voir avec de simples pompes. Donc renseignez-vous pour savoir si un mouvement que vous faites régulièrement peut se combiner à un autre.

 

Si la combinaison n’est pas possible, arrangez-vous pour choisir dès le départ des exercices qui demandent une forte dépense énergétique comme les fentes, les squats, les pompes, les tractions (oui je sais 😉 ), du gainage ( 😀 )…

Il est facile de comprendre que vous aurez besoin de plus d’énergie pour faire une pompes que vous n’en avez besoin pour travailler l’arrière de vos bras avec un élastique.

 

 

3.Optez pour un atelier de plusieurs exercices.

Un bon moyen d’en faire un plus va être d’intégrez votre mouvement à un circuit de plusieurs exercices. De cette manière, non seulement vous brûlerez plus de calories car vous ferez plusieurs ateliers, mais aussi vous pourrez équilibrez votre travail en sollicitant le haut et le bas du corps sur l’ensemble du parcours. Le Crossfit ®, toujours très à la mode, reprend ce principe de multi-activités. Inutile de préciser qu’avec ce genre d’organisation vos temps d’entraînements seront divisés au moins par 2.

Vous n’êtes pas forcément obligé de faire un circuit de 10 exercices. Si vous travaillez à poids corps ou avec du petit matériel, il est facile d’enchaîner de nombreux exercices. Mais si vous vous retrouvez en salle de sport sur un plateau de musculation, cela devient tout de suite compliqué (réalisable tout de même) car vous risquez de monopoliser plusieurs appareils et de ne pas vous faire que des copains. Dans ce cas là, optez pour le travail en biset, superset, triset qui consistera à enchaîner 2 ou 3 exercices sur un ou plusieurs groupes musculaires.

 

Pour conclure…

Nous avons vu qu’il pourrait être intéressant de faire évoluer les mouvements que l’on a tendance à faire machinalement ou de les intégrer à un circuit afin de booster son corps et sa tête et rendre les résultats visibles.

Grâce à internet nous avons de plus en plus de ressources et il donc maintenant très facile de trouver des idées d’exercices. Attention toutefois à ne pas chercher à être trop original sous peine de vous éloigner de votre objectif et surtout de risquer la blessure.

Faites des mouvements qui sont en adéquation avec votre niveau de pratique et faites appelle à un coach diplômé, les premières fois, afin d’acquérir des bases solides.

Soyez forts!!! 😉

 

Avouez-nous dans les commentaires, depuis combien de temps vous faites les mêmes mouvements 🙂 et si oui ou non vous avez des résultats  avec cette pratique.

 

 

 

 

 

0
  Articles similaires
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire